Photo exposition commune Orange, cultiver l'humilité, Les fleurs que tu as jetées sont devenues les murs poreux de mon univers par Annie France Leclerc

Crédit photo : Audrey Mainguy

Orange, cultiver l’humilité – Annie France Leclerc

Les fleurs que tu as jetées sont devenues les murs poreux de mon univers | Performance dans la cadre de Cultiver l’humilité | Kihkasik Anelsuwakon, Microfestival artistique et communautaire

8 au 10 juillet 2022 – Rivière-Ouelle, La Pocatière, Saint-Germain-de-Kamouraska

La relation d’Annie France Leclerc avec les plantes est profondément intime, guérisseuse et nourrie d’une grande curiosité. L’artiste fréquente des lieux où les végétaux abondent pour apprendre à les connaître tout comme pour apprendre à se connaître elle-même. Ici, elle nous invite dans un espace de recueillement qui sait à la fois nous transmettre des savoirs à l’égard de certaines plantes et nous amener à ressentir un rapport d’équité avec elles. L’installation est créée à partir du savoir-faire de l’artiste: un bouquet de « mauvaises herbes » récupérées lors de tailles effectuées par les jardinier·ère·s du Jardin Daniel A. Séguin en fin de saison ainsi que des plantes tinctoriales qu’elle y a semées ont servi à teindre la soie et le coton qui nous abritent dans l’œuvre. En transformant ces plantes, l’artiste demeure à l’écoute de leur agentivité, de sorte que les résultats incarnent le potentiel des végétaux et témoignent de certaines de leurs qualités peut-être plus subtiles. En intégrant au tissu des images réalisées au sténopé, elle investit aussi son propre corps dans l’œuvre, un corps en posture de soin qui nous rappelle que la connaissance des propriétés et des usages des plantes se manifeste également par une expérience sensible avec elles.

Biographie de l’artiste

Annie France Leclerc est originaire de Sainte-Blandine, près de Rimouski dans le Bas-Saint-Laurent. Elle vit et travaille à Tiohtiá:ke/Mooniyang, le territoire non cédé des peuples Haudenosaunee et Anishinabeg, aussi connu sous le nom de Montréal. Elle a grandi entourée par la forêt, ce qui a grandement influencé son rapport au monde. Découlant d’une pensée écoféministe et d’une éthique du care, sa pratique réfléchit aux relations intimes que les humains forment avec la nature. Ses projets se déploient dans les pratiques de l’image, de l’installation et de la performance. Elle est diplômée en photographie de l’Université Concordia et finissante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Photo exposition Les fleurs que tu as jetées sont devenues les murs poreux de mon univers par Annie France Leclerc
Photo exposition Les fleurs que tu as jetées sont devenues les murs poreux de mon univers par Annie France Leclerc
Photo exposition Les fleurs que tu as jetées sont devenues les murs poreux de mon univers par Annie France Leclerc